Découvrir Ouarzazate

Porte de la région Sud Est du Maroc, Ouarzazate mérite qu'on prenne le temps de la découvrir pour en apprécier le charme singulier et serein.

Le lac de Ouarzazate

Ouarzazate, la porte du Maroc Nature et tradition

Ouarzazate n’est rien de moins que la porte du Sud Est Maroc, ce triangle d’or, d’Errachidia à Zagora en passant par Tinghir ou Agdz, qui mène tout droit vers les dunes du Sahara, traversant les vallées du Drâa et du Dadès avec leurs montagnes, leurs oasis luxuriants, leurs casbahs, leurs souks …

Ouarzazate, c’est à la fois l’un des coeurs de la culture berbère du Maroc, le centre d’un monde rural diversifié et la terre d’ancrage de l’ambition du Maroc pour les énergies renouvelables.

Séjourner à Ouarzazate, c’est ainsi pouvoir visiter le complexe solaire Noor, le ksar d’Aït Ben Haddou, classé patrimoine mondial par l’UNESCO, la casbah de Taourirte, les ateliers de tissage de tapis, les oasis de Fint et de Skoura, le musée de cinéma … C’est encore se balader dans les jardins de l’oasis de Skoura et admirer ses vieilles casbahs. C’est aussi observer les oiseaux migrateurs sur les berges du lac d’Ouarzazate, site classé RAMSAR. 

C’est enfin prendre le temps de la détente dans un village amazighe des environs, dormir chez l’habitant, et admirer les étoiles au son mélodieux des chants Ahwach.

Lieux à visiter

A visiter

Aucun résultat n'a été trouvé

Désolé, aucun enregistrement n'a été trouvé. Veuillez spécifier votre recherche et essayez à nouveau.

Google Map Non chargé

Désolé, impossible de charger l'API Google Maps.

Infos

Partenaire

Un professionnel d’expérience pour vous guider dans votre découverte de Ouarzazate et de ses environs.

Pour devenir partenaire sudestmaroc.com : contactez-nous

Visiter Ouarzazate et ses environs

La kasbah de Tifoultoute près d'Ouarzazate

Le saviez-vous ?

Une question, une suggestion d’information, une contribution pour cette rubrique “Le saviez-vous ?” …

Contactez nous via notre formulaire de message.

Ouarzazate accueille la première centrale solaire du Maroc​

Ouarzazate accueille la première centrale solaire du Maroc​

Le Maroc s’impose désormais comme un pays leader dans le domaine des énergies renouvelables. Avec le premier complexe solaire NOOR Ouarzazate et ses 4 unités de production, le Maroc est aujourd’hui en mesure de produire 580 mégawatts, ce qui reviend à alimenter 1.1 million de marocains en électricité.

Le complexe Noor Ouarzazate a été inauguré en 2016 par le Roi Mohammed VI. Le complexe mobilise trois technologies différentes pour produire de l’électricité : Noor Ouarzazate I et II (miroir cylindro-parabolique), Noor Ouarzazate III (centrale solaire à tour), et Noor Ouarzazate IV (centrale photovoltaïque).

Noor signifie en arabe lumière.

En savoir plus : la centrale solaire Noor

Dimitri, le grec devenu ouarzazi

Dimitri Katrakasov à Ouarzazate

Dimitrios Katrakazos, plus connu sous le nom de Dimitri, est natif de l’île de Lemnos en Grèce. En 1904, âgé à peine de 14 ans, il quitte son pays pour partir en Amérique. Son bateau faisant escale à Casablanca, il décide alors de rester au Maroc pour tenter de profiter de la dynamique créée par le Protectorat français.

Le jeune Dimitri arrive à Ouarzazate en novembre 1928.

Il crée sa première entreprise, un café restaurant sous le nom « Au rendez-vous des mineurs » et l’installe sur l’avenue principale, actuellement l’avenue Mohamed V, en plein centre de ce petit bourg en pleine croissance. Aujourd’hui, ce lieu existe encore sous la forme du restaurant “Chez Dimitri”.

C’était à cette époque la première halte incontournable de Ouarzazate, le point de rendez-vous des transporteurs et des voyageurs, un arrêt des bus mais aussi une station d’essence et un relais postal.

Dimitri crée quelques années plus tard une épicerie aujourd’hui encore en place sous la forme d’un supermarché, juste en face de sa première enteprise.

Au fil des années, la nom de Dimitri s’est durablement lié à l’histoire de la ville de Ouarzazate en rappel d’une figure qui a contribué à la naissance et au développement de la cité.

Le restaurant "Chez Dimitri" au centre d'Ouarzazate dans les années 50

En savoir plus : Aux origines de la ville de Ouarzazate

Aux portes d’Ouarzazate, la citadelle des trois princesses

Aux portes d'Ouarzazate, la citadelle des trois princesses

En 1883, l’explorateur français Charles de Foucauld est le premier à traverser le Sud du Maroc. Il raconte son périple dans un ouvrage Reconnaissance au Maroc. Alors qu’il séjourne à Tikirt, douar actuellement situé dans la commune rurale d’Aït Zineb, province d’Ouarzazate, il décide d’aller voir les ruines d’une citadelle légendaire. Voici son récit et ses croquis réalisés sur place :

« Je profite de mon séjour à Tikirt pour aller visiter les ruines de Tasgedlt, célèbres dans le pays et objet de mille légendes. Elles se composent d’une enceinte presque carrée, jadis garnie de tours. Les murailles, épaisses, ont dû être en maçonnerie à la base, en pisé dans le haut. Il en reste peu de chose. La partie sud est la mieux conservée ; on y voit 7 ou 8 tours ayant encore 4 à 8 mètres (…) La forteresse sur une côte rocheuse se transforme brutalement en muraille verticale où s’ouvrent les bouches de plusieurs cavernes. Une ancienne citadelle, des cavernes, voilà plus qu’il n’en faut aux habitants pour voir ici une trace du passage des Chrétiens. »

« La légende présente dans la mémoire des habitants raconte : il y a bien des siècles, trois princesses, filles d’un roi chrétien, régnaient sur ces contrées : l’une, Doula Bent Ouâd, résidait en cette forteresse de Tasgedlt; une autre, Zelfa Bent Ouâd, en habitait une semblable sur les bords de l’Asif Marren, près de Teççaiout; la troisième, Stouka Bent Ouâd, une semblable encore à Taskout, sur l’oued Imini : en ces trois lieux se voient des ruives pareilles. »

« Les musulmans firent longtemps la guerre aux trois princesses et finirent par les chasser. Il est plus probable que les trois casbahs sont l’oeuvre d’un même sultan, celui sans doute qui construisit le pont de l’Oued Rbat … »

Les ruines de Tasgelt, près d'Ouarzazate, aujourd'hui

Aujourd’hui, le douar qui accueille ces ruines se dénomme Tadoula, peut-être en lien avec la princesse Doula Bent Ouâd qui jadis y aurait résidé.

En savoir plus : Il était une fois au Sud Est du Maroc, quatre princesses chrétiennes …

Les ruines de Tasgelt aujourd'hui

Voir tous les articles sur Ouarzazate, le saviez-vous ?

Les atouts du territoire

Send this to a friend