Découvrir Ouarzazate

Porte de la région Sud Est du Maroc, Ouarzazate mérite qu'on prenne le temps de la découvrir pour en apprécier le charme singulier et serein.

Le lac de Ouarzazate

Ouarzazate, la porte du Maroc Nature et tradition

Ouarzazate n’est rien de moins que la porte du Sud Est Maroc, ce triangle d’or, d’Errachidia à Zagora en passant par Tinghir ou Agdz, qui mène tout droit vers les dunes du Sahara, traversant les vallées du Drâa et du Dadès avec leurs montagnes, leurs oasis luxuriants, leurs casbahs, leurs souks …

Ouarzazate, c’est à la fois l’un des coeurs de la culture berbère du Maroc, le centre d’un monde rural diversifié et la terre d’ancrage de l’ambition du Maroc pour les énergies renouvelables.

Séjourner à Ouarzazate, c’est ainsi pouvoir visiter le complexe solaire Noor, le ksar d’Aït Ben Haddou, classé patrimoine mondial par l’UNESCO, la casbah de Taourirte, les ateliers de tissage de tapis, les oasis de Fint et de Skoura, le musée de cinéma … C’est encore se balader dans les jardins de l’oasis de Skoura et admirer ses vieilles casbahs. C’est aussi observer les oiseaux migrateurs sur les berges du lac d’Ouarzazate, site classé RAMSAR. 

C’est enfin prendre le temps de la détente dans un village amazighe des environs, dormir chez l’habitant, et admirer les étoiles au son mélodieux des chants Ahwach.

Lieux à visiter

A visiter

Aucun résultat n'a été trouvé

Désolé, aucun enregistrement n'a été trouvé. Veuillez spécifier votre recherche et essayez à nouveau.

Google Map Non chargé

Désolé, impossible de charger l'API Google Maps.

Infos

Partenaire

Un professionnel d’expérience pour vous guider dans votre découverte de Ouarzazate et de ses environs.

Pour devenir partenaire sudestmaroc.com : contactez-nous

Visiter Ouarzazate et ses environs

La kasbah de Tifoultoute près d'Ouarzazate

Le saviez-vous ?

Une question, une suggestion d’information, une contribution pour cette rubrique “Le saviez-vous ?” …

Contactez nous via notre formulaire de message.

Le canon de la casbah de Taourite vient de Telouet

Le canon exposé à la casbah de Taourirtee

Dans un coin de la cour principale de la casbah de Taourite, le visiteur pourra observer un canon posé sur son avant-train avec deux grosses roues.

L’origine de cette pièce d’artillerie nous est connue par le récit de Jérome et Jean Tharaud dans leur ouvrage Marrakech ou les Seigneurs de l’Atlas publié en 1920.

L’événement le plus notable fut le passage en 1893 à Telouet du sultan Moulay Hassan, au retour d’une expédition dans le Tafilalet. La satisfaction du sultan, déjà vieux et usé par une dure vie militaire, lorsque arrivé à quelques lieux du château des Glaoua, il fit venir à lui Si Madani et son jeune frère Thami, amenant avec eux des provisions de toutes sortes, et un grand nombre de chevaux et de mulets pour remplacer les bêtes épuisés. Dans la kasbah, la réception fut somptusueuse. Danses et chants, plantureuses diffas, fêtes nocturnes …

Charmé de cet accueil, le Sultant offit à son hôte quelques pièces de canon, des fusils et des munitions. Ce qui fit grand effet dans la montagne, où l’imagination berbère, qui grossit toutes choses, n’a cessé depuis ce temps-là de considérer Telouet comme un formidable arsenal.”

Pour rappel, la kasbah de Telouet était le fief de la tribu des Glaoua. Elle a été bâtie par Si Mohamed, fils du fondateur de la tribu des Glaoua, un marabout qui se faisait alors appelé El Mezaouri (le premier). Le frère de Si Mohamed, Si El Madani, fut le grand vizir du Sultan Moulay Hafid.

Le sultan Moulay Hassan 1er
Le sultan Moulay Hassan 1er

L’oasis de Skoura est irriguée par des canaux souterrains

La palmeraie de Skoura avec à l'horizon les montagnes enneigées du Haut Atlas

Skoura, c’est un oasis, le plus vaste de la région d’Ouarzazate. La population de Skoura vit donc principalement de l’agriculture. La pénurie des eaux de pluie a engagé les habitants de la palmeraie depuis les temps très anciens à élaborer un système ingénieux d’irrigation dénommé khettara constitué par une galerie souterraine de canaux destinés à la captation de l’eau depuis les flancs de montagnes voisines en vue de sa distribution jusque vers les jardins familiaux de la palmeraie. Ces galeries drainantes constituent ainsi une source d’eau constante et régulière pour l’irrigation des champs en toute saison.

Système de gestion de l'eau sous forme de Khettara

Cette technique des khettaras est considérée comme l’un des plus vieux systèmes d’irrigation. On retrouve les premières traces de son utilisation dans la Perse antique il y a 3 000 ans. En Afghanistan on les appelle kiraz, en Iran quanat, en Algérie on les nomme fouggara, au Maroc khettara, au Yemen aflaj, en Chine karez, en Syrie kanawat.

Un puits de contrôle de l'eau dans le Khettara de Skoura

En savoir plus : La palmeraie de Skoura, l’oasis par excellence

Le plus vieux dinosaure découvert près d’Ouarzazate​

Dans les environs de Ouarzazate, les ossements du plus vieux dinosaure découvert au Maroc

Le squelette du plus ancien dinosaure jamais découvert au Maroc a été mis à jour en 1998 dans le douar de Tazouda, à quelques kilomètres d’Ouarzazate, en contrefort des massifs du Haut Atlas. Le dinaosaure a été appelé Tazoudasaurus naimi. Un musée est en voie d’ouverture sur le site de cette découverte afin d’offrir au public la possibilité de visite.

Michel Monbaron, géologue, de nationalité suisse, confirma les jalons temporels de son existence entre 190 et 175 millions d’années environ, soit la fin du Jurassique inférieur. L’un des restes retrouvés, une mâchoire quasi entière, est ainsi devenur le plus ancien fragment de crâne de sauropode connu au monde actuellement.

Croquis du squellette du dinosaure Tazouda

En savoir plus : Un dinosaure endormi au Sud Est du Maroc

Voir tous les articles sur Ouarzazate, le saviez-vous ?

Les atouts du territoire

Send this to a friend