Drâa-Tafilalet, la région des luxuriantes palmeraies

La région des luxuriantes palmeraies

La région de Drâa-Tafilalet est une zone oasienne par excellence. Au fil de l’Histoire ses habitants, passés de nomades en sédentaires, se sont attelés au travail laborieux de domestication d’un milieu naturel rude. Ils ont fait preuve de génie, de créativité et se sont montrés porteurs de civilisation en créant d’impressionnantes palmeraies, fruit d’un savoir-faire agricole et architectural typique.

Ces espaces qui naissent du désert forment une végétation au cœur d’un territoire austère. Ils jaillissent comme des îlots de verdure au milieu des immenses étendues arides.

Il s’agit bel et bien des palmeraies de Tafilalet au bord des vallées de Ziz et de Ghris. Aussi, la merveilleuse palmeraie de Tinghir, alimentée par l’oued Toudgha, couvre plus de 30 km, allant des Gorges de Toudgha jusqu’à Ferkla. A Ouarzazate, l’oasis de Fint et la palmeraie de Skoura d’une superficie de 25 Km enrichissent ce florissant chapelet naturel.

Le palmier dattier a pour nom scientifique : Phoenix dactylifera.
Ce terme est un nom antique qui dérive de phoenix (phénicien), car ce serait les phéniciens qui auraient diffusé cette plante.
Le terme spécifique est composé de dactylus = dattes (du grec dactylos) et fero = je portes, soit "porteur de dattes".

La vallée de Drâa abrite à son tour des palmeraies splendides. Elles s’étendent d’Agdez à M’hamid Elghizlane couvrant une superficie d’environ 220 Km de longueur et 18 km de largeur. C’est le cas des palmeraies de Mezguita, Tinzouline, Tarnata, Fazwata, Ktaoua et M’hamid.

Source : google.com

Dans ces jardins verdoyants pousse le palmier dattier, arbre providentiel, qui verdit la région et nourrit amplement ces habitants. Il constitue l’élément essentiel de l’espace oasien. Toutes les mythologies le considèrent comme un fécondateur, célébré pour sa prodigalité et sa majesté.

Des microclimats favorables à la culture en zone aride apparaissent dans ces palmeraies qui s’organisent en trois strates. La première constituée des palmiers-dattiers qui ombragent les autres arbres fruitiers comme les abricotiers, les grenadiers, les figuiers… ces arbres protègent eux-mêmes les cultures plus basses de blé, orge, luzerne, henné, maïs…

Le terme "datte" dérive du grec ancien δάκτυλος / dáktylos qui signifie doigt en référence à la forme de ce fruit.

Dans les zones oasiennes de Drâa-Tafilalet, la vie des communautés dépend étroitement de la disponibilité des ressources en eau. Les habitants se sont adaptés à cette contrainte et par conséquent façonner leur contexte naturel et culturel en exploitant intelligemment les eaux de surface et souterraines. Ils ont bien su répondre aux impératifs vitaux, écologiques et esthétiques dans toutes les étapes de conception et de fonctionnement des palmeraies. Ce patrimoine naturel représente une richesse culturelle et économique de la région de Drâa-Tafilalet et du Maroc.

Vous aimerez aussi ...

En savoir plus ...

La sélection sudestmaroc.com

Desert Dream

L’agence de tourisme adaptée à l’organisation de tous vos séjours de découverte de la région Sud Est, sur des durées modulables de 1, 2, 3 jours ou plus selon vos envies.

Caravane des épices

Le rendez-vous des sens sur Ouarzazate : une étape incontournable pour découvrir épices, huiles, tisanes, crèmes, produits pour le hammam. Un service de hammam et massage est disponible sur commande.

icone-visiter

A visiter

Découvrir la région Sud Est du Maroc