Le canon exposé à la casbah de Taourirtee

Le canon de la casbah de Taourite vient de Telouet

Dans un coin de la cour principale de la casbah de Taourite, le visiteur pourra observer un canon posé sur son avant-train avec deux grosses roues.

L’origine de cette pièce d’artillerie nous est connue par le récit de Jérome et Jean Tharaud dans leur ouvrage Marrakech ou les Seigneurs de l’Atlas publié en 1920.

L’événement le plus notable fut le passage en 1893 à Telouet du sultan Moulay Hassan, au retour d’une expédition dans le Tafilalet. La satisfaction du sultan, déjà vieux et usé par une dure vie militaire, lorsque arrivé à quelques lieux du château des Glaoua, il fit venir à lui Si Madani et son jeune frère Thami, amenant avec eux des provisions de toutes sortes, et un grand nombre de chevaux et de mulets pour remplacer les bêtes épuisés. Dans la kasbah, la réception fut somptusueuse. Danses et chants, plantureuses diffas, fêtes nocturnes …

Charmé de cet accueil, le Sultant offit à son hôte quelques pièces de canon, des fusils et des munitions. Ce qui fit grand effet dans la montagne, où l’imagination berbère, qui grossit toutes choses, n’a cessé depuis ce temps-là de considérer Telouet comme un formidable arsenal.”

Pour rappel, la kasbah de Telouet était le fief de la tribu des Glaoua. Elle a été bâtie par Si Mohamed, fils du fondateur de la tribu des Glaoua, un marabout qui se faisait alors appelé El Mezaouri (le premier). Le frère de Si Mohamed, Si El Madani, fut le grand vizir du Sultan Moulay Hafid.

Le sultan Moulay Hassan 1er
Le sultan Moulay Hassan 1er
Send this to a friend